Ah la confiance en soi quand elle nous manque… N’êtes-vous pas d’accord qu’à cause de ce sentiment, on passe à côté de beaucoup d’occasion d’obtenir une vie meilleure. Souvent, on se persuade qu’on n’y arrivera pas ! On ne montre pas qui nous sommes vraiment face aux autres ! La peur d’être jugé nous inhibe dans cette spirale de la timidité, du renfermement et parfois même de la solitude.

Quelques clés suffisent pour diminuer le manque de confiance en soi mais le plus important est de le vouloir une bonne fois pour toute ! Si au fond de soi, on n’est pas encore prêt à réaliser une quelconque action pour changer les choses même un génie avec une baguette magique abdiquerait face au poids de votre carcan. Arrêter de vous dévaloriser et de croire qu’il est impossible de changer ! Je suis sûre que vous en êtes capable. La seule chose qui vous manque est la croyance que vous aussi, vous êtes quelqu’un, quelqu’un qui possède des envies, des opinions et surtout quelqu’un qui va enfin révéler sa vraie identité !

Etape n°1 : Modifier sa perception des autres à soi

Changer son rapport avec les autres est d’arrêter cette persuasion où l’on est convaincu que nous sommes jugés constamment dès qu’un regard se pose sur soi. Un regard n’est pas symbole d’un jugement négatif ni même d’un jugement positif. Apprendre que tout n’est pas forcément noir et que la palette des interprétations regorge de pleins d’autres couleurs. Peut être que c’est un regard fictif, peut être qu’on apprécie un détail agréable en votre personne ou votre style. Donc si vous sentez des regards sur votre personne, la grande majorité du temps cela n’est nullement péjoratif.

Cette croyance que vous vous êtes inculquée doit changer !

Vous ne devez plus vous enfermer dans cette prison de timidité et d’incertitudes. Chaque personne qui se rencontre pour la première fois ressent un stress ou une appréhension. Quand vous discutez ou même quand le silence se fait ressentir, l’autre sera davantage concentré sur l’image qui vous renvoie à l’instant présent. Les défauts que vous pensez avoir, vos mimiques, votre façon de parler ou tout ce qui peut vous travailler lors de cet échange seront soit à peine remarqués soit totalement oubliés quelques secondes plus tard.

Les gens ne sont pas aussi exigeants à votre égard que vous-même pouvez être. Gardez toujours en tête que ce soit dans la rue, une soirée avec des inconnus ou vos collègues, personne ne vous connait aussi bien que vous.

Est-ce que vous passez votre temps à juger les autres ? Est-ce que vous vous amusez à décortiquer leurs potentiels défauts d’une main de fer ?

Je ne pense pas, car vous êtes tellement préoccupé par vous-même, que le manque de confiance en soi envahit vos pensées donc immédiatement vous optez pour la discrétion. Ceux qui aujourd’hui possèdent une assurance redoutable sont sûrement les introvertis de la veille. On ne devient pas sûr de soi du jour au lendemain. Ils ont apprivoisé leur façon de réfléchir en continu pour enfin se sortir de cette cloison de dévalorisations. Différencier qu’elles sont vos propres perceptions qui n’engagent que votre propre jugement et non impliquant celles des autres.

Se prétendre « moche », « nul » ou « inintéressant » ne sont qu’une réalité faussé, dure que vous allez inconsciemment renvoyer aux autres.

« Je suis quelconque, pourquoi voudrait-on apprendre à me connaitre ? ».

Réflexe premier : « Je ne vais aucunement me mélanger aux autres pour me protéger ».

Conséquence, mon attitude sera en adéquation avec mon envie d’isolement donc attirer les gens deviendra difficile, voir impossible.

Modifier ce raisonnement est le premier point à rehausser pour améliorer nos rapports avec autrui.

2ème étape : Apprendre à se redécouvrir

Le manque de confiance en soi engendre souvent un abandon de soi. On à tendance à se sentir envahit par un sentiment d’infériorité qu’on masque par un oubli de qui on est vraiment et ce que l’on désire à présent. On vit une vie qui nous ressemble partiellement et nous n’osons pas nous avouer que certaines choses nous manquent ou ne sont plus à leur place.

Effectuer un bilan sur votre personne va définir qui vous êtes vraiment ! La première étape est de faire un point sur le passé et son accomplissement.

Définissez sur une feuille en papier, quels sont vos défauts et vos qualités ! Bien sûr, j’imagine déjà certains noircirent la colonne de leurs défauts et je leur impose d’en faire de même pour la partie des qualités. Personne ne la lira pour vous indiquer le contraire ou vous moquer de vous, alors un lâcher prise est demandé.

Vous continuerez ce listing par toutes les bonnes choses que vous avez accompli dans le passé des plus anodines au plus profondes (diplôme, aider les autres, promotion, thèse, atteinte d’objectifs…). Cela va vous faire prendre conscience que malgré le manque de confiance en vous, vous êtes parvenus à réaliser des actions qui ont influé votre vie positivement donc vous êtes tout autant prêt dès aujourd’hui à continuer dans ce sens.

Identifier également les domaines où vous manquer d’assurance et à contrario, ceux où vous possédez une certaine aisance. Toutes ces énumérations vont devenir votre journal de bord. Se redécouvrir dans tous les sens du terme va vous permettre de franchir la dernière étape de votre prise en main.

Que voulons-nous vraiment ? Le manque de confiance en soi est le sentiment d’un non-accomplissement de nos envies. Si vous réussissiez à devenir qui vous êtes vraiment, vous seriez épris d’une satisfaction indéniable. Vous vous sentiriez accompli continuant d’atteindre vos objectifs. Ce parcours n’est qu’une simple mise en route, un pas dans votre vie, de nombreux pas à l’avenir. Quand vous vous rendrez compte que vous en êtes capable, votre manque de confiance en vous ne sera plus aussi contraignant qu’il est présentement.

Prenez le temps de connaitre vos réels besoins. Ce que vous souhaitez obtenir ou changer dans votre existence. Énumérez tout ce qui vous passe par la tête sans aucune retenue. Maintenant triez ce qui est réalisable et non réalisable.

Je veux une augmentation                                                        Je souhaite devenir millionnaire

Vous possédez devant vous, le top départ de toutes vos ambitions et vos envies. Elles sont écrites, vous avez pris soin de garder que celles envisageables. Vous comprenez à petits pas qu’il faut que vous agissiez, que si vous voulez améliorer votre jauge de confiance en vous, un premier pas doit être en devenir. Commencer par un acte avec lequel vous êtes familier.

Garder en tête l’étape numéro un : les autres ne vous portent pas le même œil critique que vous. Ils analysent majoritairement leurs attitudes et non les vôtres. Faites ce premier pas, personne ne vous jugera mais en agissant sur votre quotidien en étant davantage armé vous allez inconsciemment développer une meilleure confiance en vous.

3ème étape : Adopter une nouvelle attitude, de nouvelles habitudes

Avoir confiance en soi est d’une part, une remise en question de soi-même, ce que nous venons de réaliser en amont mais également une nouvelle gestuelle à adopter, des opportunités à saisir. Mais avant de conquérir de nouveaux sillons, il est grand temps de modifier certains comportements visuels qui impactent l’opinion d’autrui. Avoir de l’assurance n’est pas juste spirituel, c’est un ensemble entre notre esprit et notre corps. Adopter une posture droite, votre regard doit fixer l’horizon, vos épaules doivent être alignées et votre sourire déployé pour toute prise de contact. Votre débit de parole doit être clair, articulé et une intonation de voix qu’on doit entendre et comprendre.

N’ayez plus peur qu’on vous écoute, qu’on vous perçoive !

A force de pratiquer ses types d’exercices, vous allez vous familiariser avec ce nouveau comportement et mieux encore quand vous vous rendrez compte qu’on s’intéresse ce que vous dégagez, vous allez donc persistez en ce sens. Accepter les compliments qu’on vous transmet par un simple merci et croyez-y.

Fini cette gêne où vous pensez qu’on se trompe sur vous. Nous ne sommes pas dans le monde des gentillets, si on vous complimente c’est que cela reflète un réel jugement et non pas une simple courtoisie ! Saisissez toutes les bonnes occasions en apprenant à dire oui ! On vous demande de sortir, allez-y ! On vous invite à un mariage où vous connaissez que le témoin, foncez !

Pourquoi ? Car vous verrez que vous en êtes tout aussi capable qu’un autre.

C’est en bougeant sa vie et en se faisant violence qu’on parvient à vivre heureux tout simplement.

Vos échecs ne sont plus votre crainte car qu’importe la chute ou les résultats, vous en dégagerez force et leçons. Vous vivrez enfin la vraie vie qui vous ressemble et non plus celle que le manque de confiance en vous à enfoui à travers votre être.