J’ai décidé pour cet article de vous livrer mes conseils pour tomber enceinte rapidement et naturellement malgré des problèmes d’infertilité que j’ai pu rencontrer. Je ne prétends pas être une experte en la matière ni même que ça marchera de manière sûre pour vous les filles, mais en tous les cas j’ai réussi à tomber enceinte alors que depuis des années je n’y étais jamais parvenue.

Des tests de grossesse qui s’avèrent négatifs les uns après les autres, j’ai connu. Un espoir de donner la vie qui s’éteint au fil des années, je vivais avec ça au quotidien et un jour j’ai eu le déclic : arrêter de me dire que je suis stérile ou que je n’y arriverai jamais et enfin ME BATTRE !

Si j’ai réussi à tomber enceinte naturellement en 6 mois pile alors que je suis atteinte du syndrome des ovaires polykystiques, cet article peut s’adresser à tous types de femmes ayant ou non des problèmes à concevoir.

1. Rééquilibrer son alimentation

C’est simple, avant d’être enceinte je mangeais hyper mal soit de la junk food, des sucreries, des chips bref rien de bien fameux et appréciable pour mon corps. Forcément depuis des années, je trainais des kilos en trop soit 10 kg qui mettait en péril une bonne ovulation. Car oui les filles, le surpoids n’est pas très bon pour notre système de reproduction et encore plus lorsque l’on a les ovaires polykystiques. Donc je me suis mise à manger sainement mais attention j’ai bien dit sainement et non pas en mode régime…

Le régime est le pire allié pour une bonne fertilité car souvent ça rime avec restrictions alimentaires soit retard ou arrêt des règles qui dans tous les cas élimine les périodes d’ovulation donc nos chances de tomber enceinte.

Pour se faire, j’ai appris à me nourrir de tout mais de manière intelligente.

Fini la malbouffe à gogo et bienvenue aux légumes, fruits, féculents au blé complet, protéines et légumineuses tels que les poids chiches, lentilles, haricots.

J’ai effectué trois repas par jour en me basant sur ma satiété et non ma gourmandise. À la poubelle, les sodas et les jus de fruits trop sucrés et je n’ai bu que de l’eau. À partir de cette transformation culinaire, j’ai perdu mes 10kg progressivement mais de manière durable sans ressentir de frustrations.

2. Limiter les sucres rapides et les acides gras saturés

Hyper nocifs pour le corps, un trop plein de glucides engendre des pics d’insuline soit l’hormone qui permet de réguler notre système hormonal soit notre ovulation. Quand j’ai su ça, je me suis mise à regarder les étiquettes alimentaires et j’en ai fait des découvertes. Regardez toujours le taux de glucides et le ratio de sucres car c’est celui-ci qui nuit à votre organisme. Plus il est élevé, plus vous devez nextez car ça ne couvre aucun de vos besoins nutritionnels.

Évitez les produits lights car ils sont remplis du mauvais sucres, comme les sodas, les bonbons, les pâtisseries, bref pour résumé tout ce qui est industrialisé et produits transformés. Le taux de sel et de sucres raffinés y sont en surdose et ça on n’achète pas pour tomber enceinte rapidement.

Si vous souhaitez aller encore plus loin privilégiez le sucre complet de Cannes qui sera assimilé encore plus lentement par l’organisme et évitera les pics d’insuline.

Autre astuce : si vous vous faites plaisir avec une patisserie car il faut vous faire plaisir pour perdurer dans le temps, mangez en parallèle un fruit fibreux comme une banane. Pourquoi ? Car les fibres vont ralentir l’absorption des sucres rapides par l’organisme soit minimiser le pic d’insuline.

Pareil les lipides sont bons pour le corps mais pas les acides gras saturés, pour faire simple mangez ce qui est sans transformation et regardez toujours les étiquettes. Il n’y a pas mieux pour limiter la casse. Faites comme ci vous étiez déjà enceinte, est ce que ses produits vous les consommeriez ? Non car vous souhaiteriez le bien être de votre bébé alors qu’est ce que vous attendez pour commencer ?

3. Limiter le stress (hyper important)

Honnêtement je suis sûre que ça fait partie de l’une des clés essentielles pour tomber enceinte rapidement. Pour ma part, j’ai essayé au maximum de pratiquer des exercices de respiration assez simple comme inspirer 5 secondes, bloquer son souffle et expirer le plus lentement possible. C’est simple, peut être même insignifiant mais si vous vous rendiez compte qu’on ne prenait jamais le temps de respirer convenablement et que que nous faisions ça machinalement. Que c’est l’une des premières étapes pour limiter le stress lorsque celui-ci survient.

Privilégiez des sorties avec vos proches, aérez vous l’esprit après le travail car plus votre corps sera détendu plus votre ovulation sera performante. Le stress est votre ennemi pour tomber enceinte donc canaliser le de manière systématique pour maximiser vos chances de concevoir votre bébé.

4. Faire des tonnes de câlins

Je ne vais pas vous faire de dessins mais avec votre conjoint il faut y aller et même 3-4 jours avant votre date d’ovulation car les spermatozoïdes vivent 72h donc en marchant ainsi vous maximisez vos chances. Bien sûr pendant la période d’ovulation n’hésitez pas à redoubler de vos charmes et batifoler avec votre chéri car c’est le BABA pour que ça marche. Je pense que ça vous l’avez bien compris donc je ne vais pas m’étendre là-dessus 😊.

5. Pratiquer une activité physique douce

Douce, douce et je le répète douce sont les mots d’ordre. Évitez de commencer le marathon de Paris, de faire du catch ou pratiquer du renforcement musculaire intensivement car vous risquez de chambouler votre corps et ça ce n’est pas bon pour obtenir une bonne ovulation.

Privilégiez la piscine, la marche soutenue ou même du ping pong… Tant que l’activité choisie ne vous met pas dans tous vos états, que vous gardez votre souffle et que vous ne traumatisez pas vos articulations surtout votre périnée, votre bassin ou vos abdos (même si vous en avez pas tout comme moi 😀).

N’oubliez pas qu’une activité physique va automatiquement évacuer votre stress et créer de l’endorphine qui est essentielle pour l’épanouissement de votre organisme.

Alors foncez sans trop forcer.

6. La clé magique : ne plus être obsédée par le fait de vouloir tomber enceinte

Les filles, je vais vous faire part de mon expérience et je suis persuadée que sans cette étape, je serais toujours en train de côtoyer les tests de grossesse négatifs. Le mois d’août 2018 restera marqué dans les annales du miracle.

Pourquoi ?

Car c’est le premier cycle qui a marché. Certes, j’ai cumulé les actions citées précédemment mais c’était la première fois que je n’étais pas focus à me poser des milliards de questions lors de l’ovulation. Et oui durant le mois d’octobre c’était le mariage de mon frère, en sachant que je devais prendre l’avion, je me disais que ça tomberait peut être mal, donc si ce mois-ci ça ne fonctionne pas, ce n’est pas grave. J’étais plus préoccupée par l’événement familial que le fait de tomber enceinte. Pour moi c’était pas primordial.

Donc du coup je ne pensais pas aux symptômes, à faire le poirier après les rapports ou à me dire :

 » est ce que ça a marché, si ça rate vais-je le digérer et surtout pas de tests négatifs à réaliser…  »

J’étais pour une fois détendue sans me prendre la tête. Enfin ça faisait au moins un an que je n’avais pas ressenti ça.

Donc pour faire simple le cycle qui a créé le miracle de la vie est le seul où limite j’y pensais moins et quand ça arrivait je relativisais en ne me prenant pas la tête.

Alors conseil les filles :

Entamez des nouveaux projets, prévoyez des sorties ou des vacances, immergez-vous dans un nouvel univers bref mettez vous à fond dans un domaine qui vous fera oublier votre combat actuel. Cela détendra votre corps car quand on y réfléchit on inflige beaucoup de stress à notre organisme lors de nos cycles ainsi que de mauvaises pensées donc comment celui-ci peut il se mettre en conditions pour réaliser le miracle de la vie ? Il faut le bichonner, le détendre. Ça passe par l’esprit, soit dès aujourd’hui on essaye de se préserver et de se faire plaisir les filles.

Tous ces conseils ont marché pour moi. Je les ai combinés durant six mois et malgré mon infertilité et ses années d’attente, j’ai réussi le combat d’une vie alors pourquoi pas vous ?

En tous les cas, je vous le souhaite de tout cœur et je précise que je ne suis ni coach, ni sage femme ni médecin, juste une petite nana qui était dans le désespoir et qui s’est battue seule pour réussir à tomber enceinte 😊.

Bonne chance les filles 😀.