Je ne l’aime plus… Malgré que j’ai essayé encore et encore, la lassitude de mes sentiments a pris le dessus. Je dois lui dire mais je n’ai la force de prononcer ces mots. J’ai peur de le blesser et de ne pas avoir le temps de lui expliquer les raisons de mon choix. Cette décision qui me pousse à le quitter, à rompre cette histoire. Alors j’ai décidé de lui écrire une lettre de rupture amoureuse, la première et je l’espère la dernière. J’y mettrais mon cœur et ma sincérité. Je ne l’accablerai pas car ce n’est pas ce qu’il mérite. Je lui délivrerai tout ce que je ressens à travers mon âme, mon cœur et mon esprit tout simplement…

A toi,

Je ne sais par où commencer à l’heure où je t’écris ces mots. Tout est devenu si confus entre nous qu’il ne me reste plus que ma plume pour que tu puisses comprendre mes doutes et mes peurs. J’ai fait semblant ces derniers mois d’être insensible à tout ce chaos. Mais à force, je n’arrive plus à me taire et jouer cette comédie. On s’était toujours promis d’être franc l’un envers l’autre et c’est que je m’efforce de réaliser par le biais de cette lettre.

Tu es apparu dans ma vie quand je n’étais qu’une femme anéantie, terrifiée par le fait même d’aimer. Je m’étais résignée à cette envie de ne plus me confronter à l’amour, celui qui m’avait plongé autrefois dans les noirceurs de mon être. Celui, qui à tour de rôle m’avait fait croire monts et merveilles. Chuter, rechuter pour devenir l’ombre de moi-même, c’était ça ma vie avant toi. Les hommes s’étaient joués de moi sans aucun scrupule, me laissant seule avec mes larmes. A terre, je me retrouvais avec ce désir de tout abandonner, de tout envoyer en l’air. Mais à chaque fois, je me relevais, me rappelant que j’étais bien plus forte que ça…

L’espoir, l’unique chose qui me restait…

Et puis, malgré toutes les réticences que je possédais, je t’ai rencontré et là tout mon monde s’est illuminé. Je n’ai pas voulu plier. J’avais si peur que tu ne sois qu’un mirage, une apparition soudaine qui se dissoudra avec le temps.
Alors, j’ai tout fait pour que tu ne puisses pas tomber amoureux de moi comme j’ai tout fait pour que toi et moi, on en arrive là… Mais malgré tous mes stratagèmes pour que tu me délaisses, j’ai su que tu serais le remède de ma souffrance. Cet homme qui réussirait à rouvrir mon cœur et ce, jusqu’à la fin des temps…

Tu as été ma Boîte de Pandore et je ne l’oublierai jamais…

Je ne saurais te remercier de ne pas avoir reculé en voyant la profondeur de mes maux. Tu t’es battu pour me convaincre de me laisser aller à notre amour. Et même si j’avais une peur bleue de l’engagement, tu n’as pas abdiqué et je me suis abandonnée à toi sans rémission.

Tu étais mon tout, ma vie, le roi de mon monde. Une journée sans toi, c’était comme une journée qui n’avait pas de sens. Un destin sans toi, c’était comme admettre que le bonheur n’existait pas. J’étais si éprise de toi que j’aurais pu tout sacrifier pour le vivre sans aucun encombre. Je ne te remercierais jamais assez d’avoir été le sauveur de mon être, celui qui m’a redonné foi en l’amour. Mais le temps a eu raison de moi et mon cœur aussi.

Je dois t’admettre cette vérité..

Mon amour à ton égard, n’est plus aussi fort qu’auparavant. J’ai mal en écrivant ces mots mais comment pourrais-je te le dire autrement. Je n’ai jamais aimé te mentir alors comment le ferai-je sur la densité de mes sentiments.

Je sais que cela n’est pas ce que tu attends de moi, alors je préfère te l’avouer pour que tu puisses vivre une vie que tu mérites vraiment.Je n’ai pas voulu en arriver là, crois – moi.  Si j’avais pu changer le cours des choses, j’aurai implorer le ciel pour qu’il me ramène mon cœur et ma raison mais en vain je n’ai pu récupérer l’ampleur de mon amour pour toi.

Je te réclame le pardon pour tout ce mal que je t inflige…

Tu as été le seul homme à croire en moi et moi je viens de tout gâcher parce que je ne suis bonne qu’à ça. Le bonheur m’effraie et l’amour je n’y crois plus… Ne me dis pas que j’ai tort quand je vois dans tes yeux que tu n’es pas comblé avec moi. Ne me dis pas que tu sauras me faire changer d’avis quand j’ai passé ces derniers moi à me battre contre cette fatalité.

S’il te plait, n’essaye pas de me retenir car ma seule ancre est ma solitude. J’ai voulu essayer et parvenir à te rendre l’amour que tu me portes. Mais c’était pire qu’une claque en pleine figure quand je voyais que je n’y arrivais pas. Depuis le début, je sentais que je faisais une belle connerie en me mettant avec un homme qui me donnerait tout. Je ne suis pas cette femme qui sait rendre heureux un homme, qui sait le chérir et l’aimer d’un amour véritable.

Je suis la seule coupable de ce naufrage…

Faut que tu comprennes que j’ai essayé de faire semblant, de tout faire pour t’aimer comme au premier jour mais je n’y arrivais pas. J’ai honte de t’avouer que mon amour n’est pas digne du tien. Mais fière de partir pour te laisser en paix sans toutes ces guerres, que je nous imposais.

Cette histoire j’y croyais, j’étais comme convaincue que je n’aurais jamais pu me délivrer de mon amour pour toi. Mais le temps a eu raison de moi, les épreuves aussi. J’ai tant voulu croire que ce n’était qu’une passade, que mes sentiments m’aideraient à combattre le poids du temps…

Mais tout cela s’est intensifié pour au final m’amener à douter… Et mes doutes se sont transformés en réalité et il ne me reste plus qu’à admettre que je préfère avancer seule qu’avec toi. Suis-je insensée de te demander de partir ? Est-ce dingue de renoncer à un homme qui m’a tant appris ? Je me sens sale et si nulle de ne pas savoir aimer, de ne pas être foutue d’être normale.

Mais mon cœur ne sait pas aimer et s’est renfermé…

J’aimerai tant que tu me pardonnes, tant que tu comprennes que la seule fautive dans tout ce bourbier, c’est moi et uniquement moi. Tu ne dois pas t’en vouloir ni penser une seule seconde que tu as fauté quelque part. Promets-moi de ne jamais t’accabler, de ne jamais sous-estimer ta valeur car ta bonté est unique et inestimable.

Pardonne-moi pour ce mal que je t’inflige mais ne perd pas de temps à vouloir comprendre le pourquoi de ce départ. Ne me cherche pas des circonstances atténuantes, ne te préoccupe plus de moi. Pense enfin à toi, sois heureux en trouvant cette femme qui saura, quant à elle t’aimer comme il se doit.

Déteste-moi je t’en supplie, je ne pourrais entendre que tu daignes encore m’aimer. M’imaginer que tu souffres à cause de moi alors que tu méritais tout sauf ça… Pourquoi j’arrive à briser le cœur d’un homme comme toi, pourquoi je ne peux pas te rendre cet amour, pourquoi ?

Car ma peur d’aimer m’est revenu en pleine face comme un boomerang…

Je ne t’oublierai jamais car sans toi je n’aurais jamais vécu le quart de ce que j’ai vécu dans ma vie. Sans toi, les saveurs de l’amour me seraient totalement inconnues. Grâce à toi, j’ai ai plus qu’un aperçu. Fais moi la promesse de refaire ta vie, de ne pas t’interdire d’être à nouveau amoureux. Promets-moi que cette séparation ne sera que le top départ d’une nouvelle existence pour toi. Ne perds pas ton  temps à te morfondre sur mon sort mais prends-le pour rebondir le plus vite possible.

Oublie le poids de cet amour, de ce passé trouble que je t’ai fait vivre. Ouvre-toi au monde comme tu l’avais toujours désiré, ne sois pas trop gentil avec ces autres. Tu as toujours fait confiance à n’importe qui et même à ma personne, pour en arriver où ? A une femme qui te quitte par le biais de cette lettre par lâcheté car elle n’est nullement capable de faire autrement.

Oublie-moi même si ton nom restera à jamais gravé  en moi.

Ne donne pas ton cœur à une femme qui risque de le briser comme je viens de le réaliser. Protège-toi car ta sagesse est si rare de nos jours, que nombreuses en profiteront… Je ne veux que ton bonheur et même si ne plus en faire parti me crève le cœur, je suis heureuse de te rendre ta liberté.

Je ne pouvais te condamner a rester à mes côtés tout en sachant que je te mentais. Alors, j’ai décidé d’entamer cette route en solitaire en barricadant mon cœur de toutes ces désillusions.

Ne me retiens pas, laisse-moi libre de me faire du mal, libre de faire mes propres choix. Je ne ferai aucun demi-tour car cette décision est la clé de ton bonheur et du mien par la même occasion.

Réalise tes rêves, marque ta vie comme tu le voulais…

Te savoir délivrer de ma personne c’est comme te savoir en sécurité avec des perspectives joyeuses dans un avenir proche. Avec moi, tu ne faisais que t’enterrer avec des espoirs utopiques, que je devienne éprise de l’amour. Mais cela ne changera jamais. Je ne sais pas aimer, je ne sais pas ouvrir mon cœur et même si cela arrivait, je ferai tout pour le contrôler. Alors je te demande de l’accepter, de ne pas chercher à me recontacter ni même à me faire changer d’avis.

Prends ton envol, déploie tes ailes vers de nouveaux horizons et n’oublie jamais que tu es un homme si rare que tôt ou tard, ta moitié viendra t’entourer de ses bras. Je n’étais pas la bonne, nous le savions dès le départ alors fonce sans te retourner. Ne perds pas de vu tes objectifs de fonder une famille, tu es fait pour ça. Je te souhaite d’y parvenir, je supplie l’au-delà te donner ce que moi je n’ai jamais pu te rendre : l’amour véritable…

A toi, à moi et à cette histoire qui se conjugue au passé mais que je n’oublierai jamais…